Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des moniteurs et des élèves
  • : Un blog pour les moniteurs, mais aussi pour les élèves conducteurs, pour permettre aux premiers d'exercer enfin librement leur métier (leur art!), et offrir aux seconds un enseignement de qualité, à moindre frais, dans une relation de confiance et de liberté.
  • Contact
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 21:04

 

Celui qui écrit ici sait, comme beaucoup d'autres, combien il en coûte d'avoir été juste négligent, un rien "tête en l'air", sans pour autant faire courir le moindre risque à autrui, même pas à sa propre fille qui était, en cette occurrence, sa passagère. Ayant en effet perdu 3 points (et payé 90 euros) pour avoir oublié de boucler sa ceinture après un arrêt-pipi le long d'une de nos belles routes nationales, devenues pour la plupart départementales du fait d'un État ayant renoncé à assumer ses responsabilités (Depuis cet été, je suis de nouveau titulaire de l'intégralité de mes points, ce qui m'a été notifié par courrier).

 

J'apprends que nos braves sénateurs, qui cherchent un peu partout une bonne idée qui serait de nature à faire plaisir à ceux qui vivent de la voiture (qui sont par nature hostiles à tout ce qui pourrait brider l'ardeur des automobilistes), ont bien envie de raccourcir, et pas seulement un peu, le délai nécessaire à la reconstitution du capital de points dont dispose tout titulaire du permis de conduire. Globalement, selon ce que j'ai entendu entre deux claquements de portes, nos "sages" penseraient qu'au lieu de trois ans sans infraction, une seule année suffirait pour récupérer tous ses points, ce qui, sans forcément réduire le nombre de points retirés, serait de nature à faire fondre le nombre de gens risquant de perdre leur permis, faute de points. Une seule année de sagesse, combinée avec les stages de récupération de points (source de profits non négligeables, nous en savons tous quelque chose, pour une efficacité non mesurable), devrait permettre à ceux qu'on a bien du mal à écarter du volant de continuer à rouler presque impunément.

 

Si cette mesure n'avait pas une toute petite chance de prospérer, on n'en parlerait pas. Mais dans un contexte de grogne sociale, de réforme des conditions d'accès à la retraite, de hausse des impôts absolument inéluctable, de reprise économique aussi peu vigoureuse qu'incertaine, il faut bien donner au petit peuple des raisons d'espérer. Alors, la perspective de pouvoir se "lâcher" un peu au volant, voilà qui pourrait être de nature à en consoler quelques uns de la dureté des temps.

 

 

Bon courage à tous.

Partager cet article
Repost0

commentaires