Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des moniteurs et des élèves
  • : Un blog pour les moniteurs, mais aussi pour les élèves conducteurs, pour permettre aux premiers d'exercer enfin librement leur métier (leur art!), et offrir aux seconds un enseignement de qualité, à moindre frais, dans une relation de confiance et de liberté.
  • Contact
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 21:40

Il semble que nos sénateurs considèrent qu'il serait nécessaire d'en savoir un peu plus que rien dans le domaine des "premiers secours". Soyons patients, et attendons que les choses se décantent, car ils auront certainement à se pencher sur d'autres sujets concernant le permis de conduire. Comme ceux que je traite ici (clic sur ce lien) et que j'ai diffusé sur mon propre blog.

Bonne lecture à tous.

RH.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Automotosapiens 15/05/2014 10:19

Il ne faudrait pas que les sénateurs oublient d'intégrer dans l'évaluation de la formation initiale cette noble matière. Les apprenants vont en plus de l'examen devoir faire du bouche à bouche aux "experts" inspecteurs du permis.
Et moi en tant que formateur, je peux essayer? Les durées d'examen vont allonger quoi que pour certain(es) ça risque de tourner court! (courre....)
Chacun son job, si on apprenait à conduire aux élèves? Bisouxxxx

MonAutEcole 16/05/2014 15:25

Une fois de plus on se trompe de débat par ignorance de la nature des problèmes posés.
En soi, l'apprentissage des gestes qui peuvent sauver une personne en état de détresse physique n'est pas une mauvaise chose - après tout, on a bien installé, et remarquablement vite, des défibrillateurs cardiaques un peu partout. Le faire à l'occasion de l'apprentissage de la conduite, activité dont la dangerosité est incontestable, serait sans doute l'occasion d'une prise de conscience utile.
Mais le faire faire par qui ? Dans quel cadre ? Sous quel contrôle ? Aux frais de qui ? etc.

Automotosapiens a bien raison de poser, avec humour, la question de la durée des examens, dont l'organisation et le déroulement défient la logique, et ce depuis des années sans que quiconque se donne la peine d'analyser le problème et d'offrir une solution raisonnable.

Reste que la proposition d'enseigner la conduite aux élèves reste en suspens, et pas seulement pour l'avenir. Nombreux sont ceux qui ne savent pas conduire, mais ont tout de même obtenu le permis - simple autorisation administrative...